Financement de deux projets de recherche pilotés par Alexandre Campeau-Lecours

Deux projets de recherche pilotés par Alexandre Campeau-Lecours, professeur au Département de génie mécanique de l’Université Laval et chercheur au laboratoire IngRéadaptULaval et au Cirris, ont récemment obtenu une aide financière afin de poursuivre leurs objectifs centrés sur l’amélioration de la qualité de vie de personnes vivant avec des limitations musculaires.

Projet « Technologies d’assistance mécatroniques intelligentes en ingénierie de la réadaptation : prévention au travail, adaptation au quotidien et intervention physique »

Ce programme de recherche vise à développer et à évaluer, de manière itérative, de nouvelles technologies de réadaptation pour améliorer différentes composantes de la qualité de vie des personnes en situation d’handicap. Un financement de 295 451 $ remis sur une période de 4 ans par le programme Chercheurs-boursiers Junior 2 du Fonds de recherche du Québec – Santé assurera le développement du programme qui repose sur la robotique, la mécatronique et l’intelligence artificielle.

Projet « Développement et validation d’une interface de contrôle électromyographique (EMG) »

Mené en collaboration avec Benoît Gosselin, professeur au Département de génie électrique et de génie informatique de l’Université Laval, ainsi que Laurent Bouyer, professeur au département de réadaptation de la Faculté de médecine de l’Université Laval et directeur du Centre thématique de recherche en neurosciences (CTRN), ce projet a pour but de développer un système électromyographique (EMG), qui capte les signaux électriques des nerfs et des muscles, à faible coût. Celui-ci sera mis au bénéfice des personnes vivant avec des incapacités de contrôler leur ordinateur via des contractions musculaires. Innovation, Sciences et Développement économique Canada supportera cette mission par l’octroi d’une subvention d’un montant de 140 000 $.

Le projet interdisciplinaire qui combine l’expertise en ingénierie et en médecine de l’Université Laval s’inscrit dans les nombreuses activités de recherche du professeur Campeau-Lecours orientées vers l’adaptation, la réadaptation physique et la prévention des blessures en milieu de travail ou dans le sport.

Source: Université Laval

Amélie Sanfacon-Verret

Amélie Sanfaçon-Verret remporte le Prix du Scientifique en chef à la finale nationale Science POP 2023

Amélie Sanfaçon-Verret, étudiante au doctorat en sciences de la réadaptation à l’Université Laval, affiliée au Cirris, a récemment remporté le 1er Prix du Scientifique en chef (défi de valorisation) à la grande finale nationale de Science POP, édition 2023. Sa présentation intitulée Soins orthophoniques adaptés à la Nation Atikamekw : une nécessité! valorisait les recherches visant à améliorer l’accès à des soins orthophoniques culturellement sécurisants, adaptés à la Nation Atikamekw, et contribuant à l’amélioration de la qualité de vie de ses membres.

La grande finale provinciale de communication scientifique Science POP, organisée sous l’égide des Fonds de recherches du Québec- santé (FRQS), s’est tenue le 28 mai dernier à l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM). Quinze institutions de recherche du Québec prenaient part à l’édition 2023 de ce concours de vulgarisation scientifique qui vise à promouvoir le dialogue science-société.

Emmanuelle Careau lauréate du prix Jeune diplômé de l’Université Laval

Emmanuelle Careau, chercheuse régulière au Cirris, est la deuxième lauréate du prix Jeune diplômé 2023 décerné par la Fondation de l’Université Laval dans le cadre de la reconnaissance annuelle Les Remarquables. Ergothérapeute de formation et diplômée de la maîtrise et du doctorat en médecine expérimentale – volet adaptation/réadaptation de l’Université Laval, elle s’illustre dans les domaines de la formation interprofessionnelle et des pratiques de collaboration.

Professeure à l’Université depuis 2013, Emmanuelle Careau a été nommée vice-doyenne à la responsabilité sociale de la Faculté de médecine en 2017, puis vice-doyenne au développement professionnel, à la pédagogie et à la responsabilité sociale en 2022. Auparavant, elle a été directrice scientifique du Réseau de collaboration sur les pratiques interprofessionnelles (RCPI) et représentante du Québec et de l’Université Laval au sein du Consortium pancanadien pour l’interprofessionnalisme en santé (CPIS).

La Fondation de l’Université Laval s’est entretenue avec Mme Careau au cours d’un balado, où elle explique le concept de la responsabilité sociale par le biais des soins et des services offerts à la population. « C’est important de former des professionnels de la santé et de faire de la recherche pour s’assurer que les soins et les services demeurent pertinents pour tous et demeurent aussi équitables qu’on […] habite en ville ou qu’on habite en région ou même en milieux éloignés », affirme-t-elle.

L’hyperlien vers son entretien audio et sa biographie sont accessibles sur la page Web consacrée à Mme Carreau hébergée sur le site de La Fondation de l’Université Laval – Développement et relations avec les diplômés.

À propos des Remarquables
Mise en place par la Fondation de l’Université Laval, la reconnaissance annuelle Les Remarquables regroupe les lauréates et lauréats du prix Jeune diplômé, réservé aux 40 ans et moins, et du prix Grand diplômé, attribué aux 41 ans et plus.

Le prix Grand diplômé est décerné depuis 1952 à des personnes diplômées de l’Université Laval qui, par leurs activités professionnelles et leur contribution à la société, font honneur à l’Université Laval et à leur profession. Parmi les Grandes diplômées et les Grands diplômés les plus notoires figurent Sophie Brochu, le très honorable Brian Mulroney, Manon Brouillette, Jean-François Lépine, Pauline Marois et Yvon Charest.

Remis depuis 1987, le prix Jeune diplômé souligne, pour sa part, le mérite exceptionnel de diplômées et diplômés de l’Université Laval qui connaissent un début de carrière fulgurant. Parmi les lauréates et lauréats du prix Jeune diplômé les plus notoires figurent Laurent Turcot, Marie-Maude Denis, Stéphanie Harvey et Luc Langevin.

Source: Université Laval

Personne circulant sur un passage piéton

Les personnes âgées plus à risque de collisions entre piétons

Lorsqu’ils circulent dans un endroit public, les aînés utilisent une stratégie d’évitement des piétons différente de celle des jeunes, démontre une équipe de l’Université Laval à la suite d’expérimentations dans un environnement virtuel. Le délai de réaction plus lent pour ajuster leur mouvement pourrait entraîner des conséquences fâcheuses.

« Nos résultats suggèrent que les personnes âgées ont besoin de plus de temps pour analyser l’information visuelle qu’elles recueillent. Conséquemment, leur attention est détournée des obstacles qui pourraient se trouver sur leur route. Chez les personnes âgées qui ont des problèmes de mobilité ou d’équilibre, cette stratégie de contournement pourrait augmenter le risque de percuter un objet ou de faire un faux pas entraînant une chute », résume le professeur à la Faculté de médecine de l’Université Laval et chercheur au Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (Cirris) du CIUSSS de la Capitale-Nationale, Bradford McFadyen.

Pour arriver à ces résultats, l’équipe a étudié les stratégies de contournement de 14 jeunes âgés de 24 ans en moyenne et de 14 personnes de plus de 70 ans. Les participantes et participants circulaient dans un environnement de réalité virtuelle représentant un centre commercial.

« On leur demandait de marcher d’un pas normal en direction d’un comptoir alimentaire. Lors du trajet, un piéton virtuel apparaissait dans leur champ de vision et se dirigeait vers eux. Les participantes et participants devaient le contourner », explique le professeur McFadyen.

Pendant les tests, l’équipe de recherche a entre autres mesuré le temps d’observation du piéton virtuel, l’endroit où les personnes participantes portaient leur regard, la distance piéton-piéton virtuel au moment où le contournement était amorcé et la distance minimale de contournement.

Leurs résultats ont révélé que les personnes âgées :

  • portent leur regard sur le piéton virtuel 70 % du temps, contre 50 % pour les jeunes ;
  • consacrent deux fois moins de temps que les jeunes à regarder l’environnement ;
  • consacrent deux fois plus de temps que les jeunes à observer les jambes du piéton virtuel ;
  • amorcent le contournement plus tardivement alors qu’elles sont 1 m plus près du piéton virtuel.

Lorsque le piéton virtuel se déplaçait sans remuer les membres, les membres des deux groupes commençaient le contournement plus tôt, mais la différence était plus marquée chez les personnes âgées. « Cela indique que les mouvements des membres du piéton virtuel sont utilisés pour planifier le contournement. Quand ils sont privés de cette information, les participants et participantes, en particulier les personnes plus âgées, font montre de plus de prudence », souligne le professeur McFadyen.

Pour améliorer la stratégie d’évitement des personnes âgées et prévenir des accidents, le professeur McFadyen souligne que l’environnement virtuel utilisé dans l’étude pourrait servir d’outil d’entraînement pour les personnes dont la mobilité est réduite en raison de l’âge ou de problèmes de santé comme un accident vasculaire cérébral.

Cette étude a été publiée dans la revue scientifique Human Movement Science. Les signataires sont Félix Fiset et Bradford McFadyen, de l’Université Laval, et Anouk Lamontagne, de l’Université McGill.

Source :

Équipe des relations publiques et du protocole
Université Laval

Pr François Routhier

Le prix Mitacs 2022 pour Leadership Exceptionnel décerné à Pr François Routhier

C’est le 22 novembre dernier que s’est tenue la Cérémonie des Prix Mitacs 2022, qui célèbre les réalisations remarquables de chercheuses et chercheurs partout au Canada. Parmi ceux-ci, le prix Mitacs pour Leadership Exceptionnel – Professeur honore des titulaires qui ont un parcours exemplaire en matière de développement de collaborations avec des organismes partenaires, qui fournissent des expériences de recherche et de formation inestimables à leurs stagiaires et qui amorcent des projets de recherche produisant des résultats importants grâce au financement de Mitacs.

C’est donc avec une grande fierté que le Cirris tient à souligner cet accomplissement remarquable du Pr Routhier, qui a été sélectionné parmi une centaine de candidatures de grande qualité partout au pays. En tant que chercheur au Cirris, responsable de l’équipe Participation sociale et villes inclusives, directeur scientifique du REPAR et co-directeur scientifique de l’initiative intersectorielle Société inclusive, Pr Routhier a été l’un des principaux contributeurs au développement de la recherche participative et partenariale dans le domaine de la réadaptation au Québec ces dernières années. Il entretient des liens de longue date avec les programmes cliniques du CIUSSS de la Capitale-Nationale, des organismes gouvernementaux, des organismes communautaires et des entreprises privées, ce qui témoigne de l’importance qu’il accorde à la mobilisation des connaissances. Son réseau professionnel s’étend à l’extérieur du Québec, puisqu’il collabore aussi avec plusieurs chercheur.euse.s du Canada anglais et de la France.

Grâce à sa connaissance approfondie des enjeux et défis auxquels sont confrontés les personnes ayant des incapacités et les associations qui les soutiennent, Pr Routhier a établi des relations de confiance avec l’ensemble de ses partenaires et offre l’opportunité à ses collègues et étudiant.e.s de bénéficier de telles collaborations. Son approche gagnant-gagnant en matière de recherche partenariale démontre une volonté de développer des solutions qui répondent aux besoins réels des personnes présentant des incapacités tout en respectant des standards scientifiques élevés.

C’est grâce à cette vision partagée et à l’appui de ses collègues, étudiant.e.s et partenaires, que Pr Routhier se mérite aujourd’hui cette marque de reconnaissance exceptionnelle. Nous nous joignons à ces voix pour lui offrir nos plus sincères félicitations !

L’OOAQ décerne le prix Germaine-Huot 2022 à François Bergeron

François Bergeron est professeur titulaire au Programme d’orthophonie et d’audiologie du Département de réadaptation de l’Université Laval, directeur scientifique du Centre québécois d’expertise en implant cochléaire du CHU de Québec et chercheur régulier au Cirris. L’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ) lui a décerné cette année le prestigieux prix Germaine-Huot pour l’ensemble de sa carrière. Cette reconnaissance vise à souligner l’apport de professionnel.le.s du domaine de l’orthophonie qui ont contribué de manière significative à l’avancement de la profession.

Pr Bergeron est l’un des instigateurs du programme de maîtrise en orthophonie et en audiologie de la faculté de médecine de l’Université Laval, où il assume la direction du programme d’audiologie et où il enseigne. Au fil des ans, il a contribué à l’implantation de divers services d’audiologie au Québec et a travaillé sur plusieurs projets de conception technique, dont celui sur le développement et l’évaluation clinique de l’implant cochléaire canadien COSEM Neurostim et celui du système Immersion 360. Il a également fait partie du conseil d’administration de l’OOAQ et en a été le vice-président.

En 2014, il a participé à la mise sur pied du comité d’exploration pour le programme d’audiologie de l’Université Laval. Cette année, la première cohorte de finissantes et finissants a fait son entrée dans la profession.

Toute la communauté du Cirris lui offre ses plus sincères félicitations pour cet honneur hautement mérité!

Un modèle d’offre de soins en physiothérapie à l’urgence du CHU de Québec- UL développé par des chercheurs du Cirris reçoit le prix Hippocrate

Le 26 octobre dernier, le projet « Un modèle novateur de soins dans les urgences du CHU de Québec-Université Laval : la physiothérapie en accès direct » a remporté le Prix Hippocrate 2022 dans la catégorie « Prix du patient ». Cette distinction est décernée à des initiatives s’étant particulièrement démarquées par leur création de valeur pour les usagers et sélectionnées par les patients-partenaires eux-mêmes.

Près de 30% des consultations dans les urgences au Québec sont en lien avec des troubles musculosquelettiques mineurs (p.ex. entorse, maux de cou et de dos, douleurs musculaires et articulaires). Ces problèmes sont pris en charge par les urgentologues alors qu’ils pourraient être dirigés vers d’autres professionnels possédant une expertise de pointe dans le domaine. Les gestionnaires du CHU de Québec-UL ont travaillé avec une équipe de chercheurs du Cirris (Luc J. Hébert, Kadija Perreault et Rose Gagnon) pour revoir l’organisation du modèle « traditionnel » et ainsi améliorer l’accès à la population aux soins de santé de qualité en misant sur l’utilisation optimale de physiothérapeutes.

Le CHU de Québec-Université Laval compte désormais sur l’expertise de 31 physiothérapeutes formés et orientés vers les urgences au sein de ses 5 hôpitaux. Il s’agit du premier centre hospitalier universitaire à l’échelle provinciale et canadienne à avoir implanté l’offre de service de physiothérapeutes en accès direct à l’urgence: un bel exemple de collaboration cliniciens-chercheurs-gestionnaires dont la résultat a un impact direct et significatif sur les patients.

Visionnez la vidéo qui suit pour en apprendre davantage sur le projet:

Lancement du Programme ESCALADE

14 octobre 2022, à 12h15Dans le cadre de LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE SENSIBILISATION AU TROUBLE DÉVELOPPEMENTAL DU LANGAGE

LIEN ZOOM POUR ASSISTER AU LANCEMENT

Le programme ESCALADE s’adresse aux adolescent.e.s du premier cycle du secondaire qui présentent un trouble développemental du langage. Co-construit avec des intervenants du milieu scolaire, il vise à améliorer leur connaissance de soi ainsi que leurs habiletés de communication, de socialisation et de planification, et comprend 17 activités clés en main à utiliser en classe.

Ce programme est le fruit d’un projet de recherche mené par l’équipe de Chantal Desmarais, Professeure titulaire au Département de réadaptation de la Faculté de médecine de l’Université Laval et orthophoniste. Plusieurs partenaires des réseaux de l’éducation et de la santé et des services sociaux ont collaboré au projet.

En attendant le lancement, nous vous invitons à écouter la vidéo de présentation du programme et à vous abonner à la chaîne YouTube d’InfoTDL :

Pour toute question : programme.escalade@gmail.com

Colloque étudiant 2022

Des étudiant.e.s se démarquent au Colloque Étudiant 2022 du Cirris!

C’est jeudi le 29 septembre dernier que s’est tenu le 11e Colloque étudiant du Cirris au Musée National des Beaux-Arts du Québec. L’événement a généré de riches échanges entre étudiants, panélistes et membres de la communauté scientifique. Il aura également permis aux participants d’apprécier toute la diversité des projets de recherche en cours au Cirris! Merci à toutes les personnes présentes et félicitations aux récipiendaires des prix pour les meilleures présentations orales ou par affiche:


Prix de la meilleure présentation orale
• Flavie Bédard-Bruyère
• Marie-Pier Gingras
• Myriam Chrétien Vincent
• Isabelle Bradet-Lévesque

Prix de la 2e meilleure présentation orale
• Béatrice Ouellet et Caroline Charrette
• Maude Gagnon
• Justine Marcotte et Maxime Kiki
• Noémie Fortin-Bédard

Prix de la meilleure présentation par affiche
• Alexandre Thibeault-Piedboeuf
• Ghada Derbel
• Mégane Lacombe-Thibault
• Laurence Bergeron
• Ophélie Martinie
• Valérie Coulombe
• Léane Beaulieu-Laliberté
• Audrey Lalancette
• Rose Gagnon

Prix de transfert de connaissances
• Sheryl Bourgaize

Un immense MERCI également à tous nos commanditaires sans qui la tenue de l’événement n’aurait pas été possible:


MAP, Participation sociale et villes inclusives, Bia formations, MEDTEQ+, Fonds de recherche du Québec (FRQS), Réseau Provincial de Recherche en Adaptation-Réadaptation (REPAR), Centre Thématique de Recherche en Neurosciences (CTRN), Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec (OPPQ), Chaire de recherche en paralysie cérébrale de l’Université Laval (CRPC), Physiothérapie Nomade, Fédération des kinésiologues du Québec, Fondation Élan, Clinique Synapse, La Clinique Du Coureur, Office des personnes handicapées du Québec (OPHQ), Coop Zone, Physio Interactive et Clinique Cortex, IMPAKT Scientifik, Centre dentaire Julie Beaudoin, ACCEM ULAVAL et Braver

Marianne Boyer

Un article de Marianne Boyer publié dans IEEE Sensors

Félicitations à Marianne Boyer, étudiante au Cirris sous la supervision du Pr Alexandre Campeau-Lecours, pour son article intitulé Calibration and Adjustment Algorithm to Attenuate the Effect of Arm Orientation on a sEMG-Based Muscle Fatigue Indicator qui vient d’être publié dans la prestigieuse revue IEEE Sensors!

Sheryl Bourgaize et Félix Fiset

North American Congress on Biomechanics: Sheryl Bourgaize et Félix Fiset remportent les honneurs!

Félicitations à Sheryl Bourgaize et Félix Fiset, étudiants au Cirris, qui ont remporté le Prix du président de la Société canadienne de biomécanique pour leur affiche présentée au North American Congress on Biomechanics. L’événement se déroulait du 21 au 25 août derniers, au Centre Shaw, à Ottawa.

Sheryl Bourgaize est co-supervisée par Bradford James McFadyen et Michael Cinelli (WLU), et Félix Fiset par Bradford James McFadyen et Anouk Lamontagne.

Microphone

Soutenance de thèse de Pierre Langevin

Les effets de différentes approches en réadaptation à la suite d’un traumatisme craniocérébral léger

Pierre Langevin / Étudiant au doctorat en Sciences cliniques et biomédicales
Mercredi 14 septembre 2022, à 13 h 00
Pavillon Ferdinand-Vandry, local VND-1211, Université Laval

Lien Zoom  |  Informations